Le château Laboissière à Fontenay-aux-roses doit son nom de l'un de ses anciens propriétaires : Charles Pillault Laboissière.

Denys Thierry, juge-consul et libraire rue Saint-Jacques, à l'enseigne de Ville de Paris, édite avec prudence, partageant les frais avec l'éditeur Barbin, les Fables de Jean de la Fontaine (1621-1695). Les premières fables sont publiées en 1668 et les dernières en 1694, rapportent à Thierry des sommes considérables grâce auxquelles il construit sa maison de campagne, demeure élégante et cossue avec son parc à la française, sa facture classique à la Mansart et ses communs de style Louis XIV.

Revendu en 1720 par les héritiers Thierry, le château change à plusieurs reprises de propriétaires. L'un deux, M. Lempereur, orfèvre-joaillier, dessinateur et peintre, laisse une sanguine datée de 1773 et titrée Vue d'un jardin. Il s'agit du jardin du château. La propriété sera cédée en 1778 à M. Legendre, avocat au Parlement.

En 1955, le château devient propriété des établissements Citroën. Il est un temps question de le démolir pour construire des logements sociaux. Mais acquis par la commune et réhabilité, il a accueilli dans ses murs le centre culturel jeunesse et loisirs (CCJL) et la bibliothèque municipale. Un projet doit le transformer en conservatoire de musique et de danse avec la construction d'un auditorium


Copyright : Cicerone 360° - Mentions légales
contact : Stéphane Cicerone