Vidéo dans un panoramique 360°, Ingrid Bergman dans Casablanca

    Réalisation : www.cicerone360.com

Ingrid Bergman, née le 29 août 1915 à Stockholm, Suède et décédée le 29 août 1982 à Londres, Royaume-Uni, est une actrice suédoise.

Ingrid Bergman a déjà tourné quelques films en Suède lorsque le producteur David O. Selznick lui propose en 1939 de reprendre le rôle principal du remake américain d'Intermezzo, ce qui la fait connaître dans son pays. Sa carrière internationale est lancée et sa popularité s'accroit de films en films : Casablanca, Pour qui Sonne le Glas, Hantise (qui lui vaut l’Oscar de la meilleure actrice) et Jeanne d'Arc en font la star mondiale la plus désirée et la mieux rémunérée.
Ingrid Bergman connaît son apogée avec trois films d'Alfred Hitchcock : La Maison du docteur Edwardes, Les Enchaînés et Les Amants du Capricorne.
Elle fait scandale lorsqu'elle part rejoindre le metteur en scène Roberto Rossellini, laissant derrière elle son mari et sa fille, pour tourner Stromboli. Les attaques conjointes de groupements religieux, d'associations féministes et même de politiciens la font bannir du cinéma américain pendant 7 ans. En 1956, elle tourne à Paris avec Jean Renoir dans Elena et les Hommes, puis à Londres dans Anastasia, qui lui vaudra un deuxième Oscar.
Ingrid Bergman est entrée dans l’histoire du cinéma comme l’une de ses plus grandes actrices. En 1999, l’American Film Institute, dans son classement AFI’s 100 Years… 100 Stars, l’a placée au quatrième rang du panthéon des plus grandes actrices du cinéma américain.
Casablanca est un film américain de 1942 réalisé par Michael Curtiz avec comme têtes d'affiche Humphrey Bogart et Ingrid Bergman. L'action se déroule pendant la Seconde Guerre mondiale dans la ville de Casablanca au Maroc, alors contrôlée par le gouvernement de Vichy.
Le sujet principal du film est le conflit de Rick Blaine (Humphrey Bogart) entre l'amour et la vertu : il doit choisir entre ses sentiments pour Ilsa Lund (Ingrid Bergman) et son besoin de faire ce qui est juste pour aider le mari de celle-ci, le héros de la Résistance, Victor Laszlo (Paul Henreid), qui doit fuir Casablanca pour continuer son combat contre les nazis.
Le film a connu un succès immédiat qui ne s'est pas démenti depuis. La plupart des critiques ont vanté les performances charismatiques de Bogart et Bergman, l'alchimie entre ces deux vedettes, la profondeur des personnages de fiction, la finesse du scénario ainsi que l'impact émotionnel du film dans sa globalité.
Lauréat de l'Oscar du meilleur film en 1944, Casablanca est aujourd'hui considéré comme le troisième plus grand film américain, derrière Citizen Kane et Le Parrain, par l'American Film Institute.

  Panoramiques avec vidéos
  Conception et réalisation Cicerone 360°
Copyright : Cicerone 360° - Mentions légales
Contact Stéphane Cicerone